Bonjour, Buenos días, 

Il y a un adage qui dit que “moins, c’est plus” et je trouve qu’il colle pile poil à la carte que je vous montre et reçue non pas pour mon anniversaire (ou si mais pas vraiment…) mais plutôt pour me souhaiter une excellente résurrection (voir ICI si vous êtes une tête en l’air). Pascale de Scrapojapon m’a envoyé cette carte et c’est que vous pourrez la copier. Dicen que « menos es más » y esta frase pega perfectamente con la tarjeta que os muestro y que recibí no porque cumplí años (bueno si... pero no…) sino para desearme una perfecta resurrección (ver AQUÍ si sois algo olvidadizas). Pascale de Scrapojapon me envió esta tarjeta y encontraréis como copiarla (está en francés, si tienes dudas dímelo) por AQUÍ

005 cartes

Je n’avais pas reçu sa carte quand j’ai fait les miennes car sinon je serais partie vers la simplicité. Je suis partie plus vers l’art de recycler des bouts, d’utiliser ses scraps. Dans le cas qui nous occupe, je voulais utiliser deux malheureuses feuilles A4 double face et j’ai suivi des idées trouvées sur Pinterest (une autre mine de diamants !!!!). No había recibido su tarjeta cuando hice las mías porque si no me habría dirigido hacia la simplicidad. Yo me fui hacia la idea de reciclar mis restos, de usar mis scraps. En el caso que nos ocupa, quería usar dos tristes hojas con dibujo complementarios a doble cara y seguí ideas encontradas en Pinterest (Otra mina de diamantes !!!!)

001

Mon interprétation:

001 Cartes

 

002

002 Cartes

003 Cartes

004 Cartes

collage

 

Sur ce je vous laisse. Je voulais faire de mon blog un oasis de scrap, de bla-bla et de rigolade mais ces murs sont fragiles et ne résistent pas à la réalité... Juste un pensée pour mes 301 collègues qui vont être mis à la porte avant la fin du mois. Les budgets de mon Université ont été votés et le futur qui nous attend est bien noir. 301 drâmes à rajouter à nos 6 millions de chômeurs en Espagne. Os dejo. Quería hacer de mi blog un oasis de scrap, de charloteo y de risas pero estas paredes son muy frágiles y no resisten la realidad... Un pensamiento para mis 301 colegas que serán despedidos antes de fin de mes. Los presupuestos de mi Universidad han sido votados y el futuro que nos espera es negro como el betún. 301 dramas a añadir a los 6 millones de parados.

 

Firma